Barack Obama quitte la Maison blanche, les caravelles sont de retour et le vaisseau-amiral de la démocratie participative se développe en France. Pour les fêtes, 10 infos insolites sur les budgets participatifs dans le monde. 

1- Au Portugal, les absents ont toujours tort

Comment limiter le nombre d’idées déposées en ligne et encourager les habitants à se rencontrer autour du budget participatif ? A Lisbonne, impossible de déposer plus d’une idée en ligne, mais il est possible d’en proposer deux dans les ateliers. Une manière d’encourager le lien social.

Lire aussi notre article sur le budget participatif de Lisbonne


Forum social mondial organisé à partir de 2001 à Porto-Alegre

Le Forum social mondial organisé de 2001 à 2003 à Porto-Alegre

2- Porto-Alegre : l’anti-Davos

De l’autre côté de l’Atlantique, Porto-Alegre devient de 2001 à 2003 la capitale d’un autre monde possible en accueillant le Forum social mondial, aussi connu sous le nom d’anti-Davos.

Lire aussi notre article sur le budget participatif de Porto-Alegre


3- Des bureaux de vote par dizaine

Au Chili, à San Antonio, il y a un près de 100 000 habitants et près de 25 000 votants. Pour que la participation soit au rendez-vous, encore faut-il pouvoir voter facilement. Là-bas, le jour du scrutin, 75 bureaux de vote mobilisent 150 fonctionnaires  !

Lire aussi notre reportage sur le budget participatif de San Antonio


4- Barack Obama approves this program

Les budgets participatifs sont apparus en 2009 aux Etats-Unis, à Chicago. Depuis, ils ne cessent de se développer. Ils sont soutenus par le plan Open Government de la Maison blanche.

Lire aussi notre article sur le budget participatif de Chicago


5- 10% de prime électorale

Aux Etats-Unis, les politiques qui soutiennent le programme sont 10% plus populaire, explique le spécialiste américain Josh Lerner du Participatory Budget Project.

Lire aussi notre article sur le budget participatif de New-York


Giovanni Allegretti, lors de l'AG de l'Institut de la Concertation et de la Participation citoyenne, à Paris le 10 novembre dernier

Giovanni Allegretti, à l’Institut de la Concertation et de la Participation citoyenne, à Paris en novembre.

6- Cosmopolites, polyglottes et activistes

C’est ainsi qu’Osmany Porto de Oliveira dresse une sorte d’idéal-type des hommes qui ont œuvré à la diffusion du budget participatif dans le monde, à l’image du Français Yves Cabannes ou de l’Italien Giovanni Allegretti.

Lire aussi nos rencontres avec Giovanni Allegretti


7- Du « retour des caravelles »

C’est ainsi que le politologue français, Yves Sintomer, parle en métaphore de la conquête de l’Europe par des budgets participatifs venus d’Amérique latine.

8- … au « vaisseau-amiral »

« Le vaisseau-amiral de la démocratie participative », c’est ainsi que le politologue allemand, Carsten Herzberg, file la métaphore du « retour des caravelles », pour définir le budget participatif.

Lire aussi notre série sur l’histoire des budgets participatifs, épisode 1


9- Un stratège français pour une conquête mondiale

Yves Cabannes, très actif dans la diffusion du budget participatif

Yves Cabannes, très actif dans la diffusion du budget participatif

Yves Cabannes est un urbaniste français. En poste pour l’ONU en Amérique latine, il a très vite compris que le budget participatif était une innovation démocratique majeure, capable de s’adapter dans le monde entier. Alors pour la diffuser, il se montre un brillant stratège. A l’issue des séminaires internationaux, les délégués signent des accords. Yves Cabannes fait signer des engagements pour la mise en œuvre de budgets participatifs ! L’innovation se déploie ainsi d’Amérique latine en Europe et en Afrique.

Lire aussi notre série sur l’histoire des budgets participatifs, épisode 2


10- Élu avec + de 70% des voix

Au Chili, à San Antonio, Omar Vera a été réélu trois fois depuis 2004. Il a lancé le budget participatif en 2006. Dans cette ville où dominait le repli sur soi, le programme est un succès avec la participation d’un quart des habitants. En 2012, il a été réélu avec de 70% des voix ! Le meilleur score d’alors, au Chili.

Lire aussi notre reportage sur San Antonio où nous avions rencontré Omar Vera


brief, budget_participatif

Le brief des budgets participatifs, à partir de 5 €

A lire : le Brief « Les budgets participatifs, Redonner du pouvoir aux citoyens

En savoir + sur les budgets participatifs

  •  x 
  •  x 
Acheter