En 2016, la municipalité de Zárate, en Argentine, mène son huitième budget participatif. Avec le temps, cet exercice de démocratie participative a su convaincre les habitants de son utilité, en particulier ceux des quartiers populaires. Mais dans un pays où la monnaie vacille facilement, rien n’est jamais simple.

Zárate est située à 1h30 de Buenos Aires. Depuis la capitale, l’autocar traverse la campagne et achève son service à la gare routière. C’est aussi par ici que passe la ligne ferroviaire qui coupe la ville en deux. Au nord et jusqu’au Rio Paraná, une ville qui a su tirer partie de son industrie – Toyota emploie 5000 personnes dans le secteur – et, au sud de la voie ferrée, des quartiers moins favorisés, avec moins d’infrastructures.

Le budget participatif, miroir des quartiers

Budget participatif | Zarate | Argentina | Mairie

Le budget participatif est mené depuis 8 ans par la Municipalité de Zarate, appuyé au départ par l’Université General Sarmiento. Cette ville industrielle est située à 1h30 de Buenos Aires.

 

L’exercice de la démocratie participative exprime bien les problématiques de chacun. « Dans le centre-ville, les habitant privilégient des questions de propreté comme la collecte des déchets, de sécurité avec l’installation de caméras de surveillance ou encore des actions socio-culturelles avec des ateliers de théâtre. » explique Gala Garindo, la responsable du programme.

De l’autre côté de la voie ferrée, les jours de pluie, les rues se transforment en gadoue et il est difficile pour les enfants de se rendre à l’école. « Dans ces zones, les habitants réclament des routes goudronnées, l’éclairage public la nuit ou des places, avec des jeux pour les petits. »

Près de 80 réunions par an !
Zárate compte huit zones, les six zones urbaines comptent chacune trois à quatre forums. Dans ces forums, les habitants se réunissent pour définir leurs priorités et leurs projets. Ils se réunissent également pour suivre l’avancement des projets décidés l’année précédente. Au final, ce sont près de 80 réunions qui sont conduites chaque année !

Des indicateurs pour davantage de justice sociale

Forum | Budget participatif | Zarate | Argentine | Argentina

Il n’y a pas de vote, les priorités se décident ensemble lors des forums. Les délégués jouent un rôle de premier plan dans l’exécution des projets.

Lancé en 2008, le budget participatif a d’abord été accueilli avec scepticisme dans ces quartiers. Pourtant, dès le départ, des critères de justice sociale y ont été intégrés. La municipalité s’est faite accompagner par l’Université Général Sarmiento. Des indicateurs, basés en particulier sur les infrastructures de chaque zone, ont défini trois niveaux pour les montants alloués à chacune.

Depuis, d’une première expérience-pilote sur deux quartiers de la ville, le presupuesto participativo s’est généralisé. Au mois de mars, le cycle des assemblées démarre avec ses inconditionnels et d’autres qui s’investiront le temps d’une année.

Des conseillers aux grandes responsabilités
A Zárate, il revient à chaque forum de gérer les fonds du budget participatif. Par conséquent, les conseillers (ou délégués) sont élus dans chaque forum pour suivre la réalisation d’un projet. Ce rôle ne se limite pas à contrôler l’avancement des opérations. Ils travaillent certes avec les services municipaux mais assurent aussi la sélection des prestataires, signent les contrats et suivent leur financement.

« Tous trouvent leur intérêt à participer »

Budget participatif | Zarate | Argentina | Forum

A Zarate, près de 80 forums sont organisés chaque année, pour définir les priorités de l’année à venir mais aussi pour s’assurer de l’exécution des projets de l’année en cours. 

C’est dans les zones rurales ou dans les quartiers où les services publics sont les plus rares que les habitants sont les plus actifs. « Tous trouvent leur intérêt à participer. » Le budget participatif y est devenu une institution et la Señora Garindo, la « Señora Presupuesto participativo. » De fait, avec près de 80 réunions dans l’année, la fonctionnaire se confond avec sa mission.

Zárate manque cependant de moyens pour concrétiser toutes les attentes de ses habitants. Pour les 19 forums, représentant un total de 130 000 habitants, le presupuesto participativo est doté de 16 millions de Pesos (environ 1 million €).


En 2016, le budget participatif de Zárate doit conduire à la réalisation de 34 projets, si les travaux ne prennent pas de retard. Ou si l’inflation ne les rend pas tout simplement impossible. Une cause inconnue en Europe mais qui, en Argentine, peut mettre un terme à bien des espoirs.


Communication : quand la caravane passe…
Pour communiquer sur le budget participatif, des habitants de Zárate se sont portés volontaires et ont monté une véritable petite agence de communication. Et ici la communication ne se limite pas aux affiches ou aux flyers, ni même au bulletin municipal. La campagne passe par la presse locale, papier bien sûr, mais aussi radio et télévision ou Internet. Et une caravane publicitaire passe aussi dans les rues avec ses haut-parleurs !
Crédits photo : Municipalidad de Zárate