Chaque année depuis 2016, lesbudugetsparticipatifs.fr réalise l’Enquête nationale Budget participatif et est publiée sous la forme d’une note pour la Fondation Jean-Jaurès, depuis 2018. 5 questions pour comprendre comment elle est menée ?

1- Qu’est-ce que l’enquête nationale sur les Budgets participatifs ?

L’enquête nationale Budgets participatifs a été créée dès la première année du site en 2016. Elle présente un panorama des collectivités engagées en France, leur couleur politique, les modalités du vote, les montants alloués et les projets-lauréats.  

Depuis 2018, elle fait l’objet d’une note publiée par la Fondation Jean-Jaurès. En écho au calendrier électoral, la note 2019 est présentée à l’approche des municipales, dans un contexte d’intérêt renouvelé pour le dialogue citoyen, comme l’a montré par exemple, le Grand débat.

L’enquête nationale 2020 présente plus que jamais un bilan du renouveau des Budgets participatifs alors que ce mandat municipal s’achève.


2- Quelles informations présente l’Enquête nationale 2020 ?

Comme les années précédentes, la note dévoilera en premier lieu le nombre des Budgets participatifs en activité dans les villes, Départements mais aussi Régions et Universités, et expliquera comment se diffuse la démarche en France.

Autour du vote, elle donnera des indications sur la part du vote physique (en urne) et du vote électronique. Elle s’intéressera aux technologies mises en oeuvre dans ce cadre. Enfin elle dévoilera pour 2019 les montants accordés au Budget participatif, les projets les plus votés et la participation.

L’enquête nationale 2020 dévoile chaque année 4 grands chiffres : le nombre des Budgets participatifs, les montants moyens, les projets les plus votés et le taux de participation.  


3- Quels critères définissent les Budgets participatifs ?

L’enquête reprend les principes présentés lors de la Déclaration de Paris : la régularité de la démarche, un montant alloué défini dès le départ, le vote de tous les citoyens et le respect des décisions par l’assemblée de la collectivité.

Les démarches où la décision finale est sanctionnée par le vote d’un jury, une commission ou les instances de démocratie locale sont dans l’enquête. Les Budgets participatifs où les élus décident n’en sont pas et n’apparaissent donc pas.

L’enquête nationale 2020 expliquera pourquoi une normalisation, sinon un label, est un enjeu de crédibilité pour les collectivités.


4- A partir de quelles données est réalisée l’Enquête nationale 2020 ?

Cette enquête s’appuie sur l’ensemble des collectivités engagées pour calculer leur nombre, les montants par habitant, les projets les plus votés et la participation, et non sur un échantillon.

Il s’agit d’un travail suivi de recensement par alertes, par les réseaux sociaux et d’autres sources. L’année écoulée a révélé moins de 4% de collectivités non identifiées au moment de la précédente note.

L’enquête nationale 2020 s’appuie sur un travail suivi pour identifier l’ensemble des collectivités engagées.


5- Au final, pourquoi cette Enquête nationale ?

Le développement des Budgets participatifs depuis 2014 a été très soutenu. Il est difficile pour les collectivités d’agir sans indicateur. Cette enquête nationale leur permet de se positionner sur leurs pratiques.

Cette enquête nationale donne des repères aux élus mais également aux citoyens pour que les collectivités qui s’engagent s’appuient sur des pratiques vertueuses, en allouant par exemple un montant minimal au Budget participatif. L’enquête fait aussi référence auprès des médias.

L’enquête nationale donne des indicateurs aux collectivités pour les aider à se positionner et aux citoyens une forme de contrôle.


Crédit photo : Coventry City Council