loader-logo
Bienvenue sur le nouveau lesbudgetsparticipatifs.fr : info, conseils et expertises

Quel Budget participatif pour le mandat municipal 2020-26 ?

Après un mandat 2014-2020 de renouveau des Budgets participatifs, le mandat 2020-26 devra approfondir le sens de la participation citoyenne.

L’enquête nationale Budget participatif

En bref

Après un mandat 2014-2020 marqué par le renouveau et l’essor des Budgets participatifs, l’Enquête 2020 retrace les évolutions dans leurs modalités.

L’enquête nationale est l’opportunité de s’interroger sur le devenir de cette innovation démocratique et comment approfondir le sens de l’engagement des citoyens.

L’année 2019 aura été marquée par une volonté nouvelle au niveau de l’État de donner la parole aux citoyens avec le grand débat national. Cette consultation inédite, organisée en réponse à la crise des « gilets jaunes », aura connu un vif intérêt avec près de deux millions de contributions en ligne.

Les Français ont besoin de parler de politique


Les maires étaient alors en première ligne pour faire vivre le grand débat national sur le territoire national, en organisant des réunions, en mettant à disposition des salles ou encore en animant les débats. À l’heure où l’exercice battait son plein, Le Monde citait les mots de Thierry Dufour (sans étiquette), maire de Puygouzon, pour titrer sur l’intérêt que suscitait ce rendez-vous : « Les Français ont besoin de parler de politique. » 

La figure du maire inspire confiance


Un an après, les maires sont à nouveau en première ligne alors qu’approchent les élections municipales. De ces élections, on dit que les Français s’y expriment davantage en fonction des questions locales et de la personnalité du maire que de son étiquette politique. Les Français ont confiance dans la figure du maire, au contraire d’autres responsables ou partis politiques. 

Faire des citoyens des acteurs de la vie locale


Pour autant, il paraît difficile d’imaginer que s’ouvre une période de six ans de silence, les élections passées. D’une part, parce que ce serait contradictoire avec ce que les maires déplorent : des citoyens se comportant de plus en plus en consommateurs et de moins en moins acteurs. D’autre part, parce que ces mêmes citoyens affirment de plus en plus leur volonté de peser dans la décision publique locale, ce qu’a rappelé le grand débat national. 

Le Budget participatif en bonne place dans les programmes


Les Français vont donc à nouveau avoir besoin de parler de politique. Dès lors, il est naturel que la démocratie participative s’affirme aujourd’hui dans les programmes des listes candidates. Et il est tout aussi naturel que celles-ci s’y engagent, notamment à travers la mise en œuvre du budget participatif.

De 7 à 170 Budgets participatifs en 6 ans


Le mandat qui s’achève aura été le mandat du renouveau des budgets participatifs en France. En l’espace de six ans, ils auront connu un essor sans précédent. De sept démarches en activité en 2014, la France en compte 170 en 2020, confirmant leur doublement année après année. Il est une forme de participation nouvelle, à côté des élections des représentants. 

Le nombre de communes engagées dans un budget participatif est passé de 7 à 138 au cours du mandat 2014-20, doublant chaque année.

Des citoyens qui aspirent à être associés à la décision


En associant chaque année les citoyens à la décision publique et en allouant une partie du budget aux projets proposés et votés par les citoyens, le budget participatif est devenu un marqueur du renouvellement des pratiques du pouvoir. Au regard des aspirations des citoyens et des attentes des maires, il est certain que ce nombre va encore progresser significativement au cours du mandat à venir. 

Antoine Bézard présente l’Enquête nationale à la Fondation Jean-Jaurès

La participation encourage les élus à poursuivre


Cette progression sera sans nul doute encouragée par l’exemple du département du Gers où la participation a atteint un nouveau record en 2019, avec un quart des habitants (et pas du seul corps électoral) qui a pris part au vote du budget participatif. Elle le sera aussi par les résultats de Paris où la barre des 10 % de votants a été franchie. 

Des montants bientôt plus élevés ?


Il faut aussi espérer que cette progression s’inspirera de l’expérience de ces villes et villages qui ont décidé d’allouer des montants élevés au budget participatif. Il faut aussi espérer que ces collectivités sauront donner du sens à la participation au budget participatif. Aujourd’hui, cette question du sens ne s’est peut-être pas encore posée partout. 

Ni seuil, ni limite pour se lancer


En l’espace d’un mandat, nous l’avons vu, leur nombre n’a cessé de progresser et nous verrons si le budget participatif se développe selon la taille des communes ou selon la politique et par quelles voies. Chaque année, le nombre des villes engagées dans le budget participatif est proche de doubler.

Des projets en lien avec les priorités des habitants


Dès lors, l’expérience est encore inédite dans la moitié des communes chaque année. Dans chacune, les modalités du vote, les montants alloués interrogent sur la volonté d’ouvrir la décision publique. Au travers de ces votes, les projets qui émergent des budgets participatifs reflètent les priorités des habitants mais également les critères de sélection. Enfin, les votes informent de la participation des habitants au budget participatif.  

2020-26 : un mandat pour accroître le sens du Budget participatif ?


Cette note ne se présente pas comme le bilan d’un premier mandat des budgets participatifs mais s’appuie d’abord sur les données des trois dernières années. Elle trace les évolutions dans la mise en œuvre du budget participatif et s’interroge sur leur devenir au cours du mandat à venir, en préconisant de donner davantage de sens à l’engagement des citoyens


Contact

Vous avez une question pour créer ou développer un Budget participatif ?


One thought on “Quel Budget participatif pour le mandat municipal 2020-26 ?”