Loon-Plage est l’unique commune en France à avoir lancé un budget participatif visant des économies. Le Maire, Éric Rommel, a associé les habitants pour réduire les dépenses de 300 000 €. Finalement, cette petite commune de 6300 habitants, située entre Dunkerque et Calais, atteindra même les 325 000 € d’économies. Première partie : comment s’est déroulé le budget participatif ?

1- Comment Loon-Plage a procédé ?

Pour parvenir à 325 000 € d’économies (en année pleine), ce budget participatif s’est déroulé en trois étapes. Une présentation aux habitants s’est déroulée en mai, suivie des ateliers de travail dès juin.  Les services municipaux ont intégré ces décisions à la rentrée avant la restitution qui a eu lieu en novembre.

♦ A lire aussi « Un budget participatif pour décider d’économies ?« 


ateliers-economies_loon_budgetparticipatif

A chaque table, les habitants ont été répartis pour éviter les lobbyings.

2- Comment les Loonois ont travaillé ?

Durant les ateliers, les habitants ont été répartis par table de huit. La mairie a pris soin de ne pas concentrer les amateurs de culture ou les sportifs par exemple. En amont, les services municipaux ont réalisé un travail important pour détailler dépenses et recettes par politique publique. A l’issue des ateliers, chaque table est parvenue à une proposition commune.


3- Quelles sont les économies décidées ?

Des économies, les Loonois en ont décidées dans toutes les politiques : enfance, personnes âgées, culture, sport. Les parents d’élèves seront davantage mis à contribution. Le tarif de la cantine scolaire – en circuit court – et les temps d’activités périscolaires passent de 1,50 € à 2 € par repas et les TAP de 0 à 1 €, soit 22 € / an. Ces tarifs restent très bas.

♦ A lire aussi « Le budget participatif de Loon-Plage en est-il vraiment un ?« 

ateliers-economies_loon_budgetparticipatif-salle

115 Loonois ont participé aux ateliers du budget participatif.

4- Quelle a été la participation ?

115 personnes ont participé aux ateliers sur 6300 habitants et d’abord des seniors. Si le Maire regrette cette mobilisation modeste –  pour nous, elle est honorable, il se félicite que l’intérêt général ait primé. Parmi les explications au manque d’adhésion, Éric Rommel cite des administrés qui lui ont confié ne pas se sentir capables ou qui, plus simplement, laissent ces décisions aux élus.


5- Ce budget participatif sera-t-il réédité ?

Le budget participatif de Loon-Plage a eu lieu pour faire face à la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités. Éric Rommel souhaiterait ne pas le rééditer… Si c’est acquis pour 2017, le programme du prochain Président de la République décidera, indirectement, d’une nouvelle édition.


Bilan : un programme unique…


Loon-Plage ne devrait pas rééditer son budget participatif en 2017. C’est sans doute dommage dans la mesure où ce programme doit s’inscrire dans la durée pour prouver son efficacité et accroître la participation. Mais, pour les Loonois, c’est en fait une bonne nouvelle. Une nouvelle édition signifierait des prestations communales inférieures ou des tarifs relevés. Aussi, aucune réédition n’est prévue pour l’instant…


La semaine prochaine : le bilan pour la collectivité.